Lundi 26 mai

Aujourd'hui nous partons assez tôt et avec un bon petit déjeuné pour environ 5 heures de randonnée vers le Teide.

Pour accéder au toit d’Espagne nous avons réservé deux mois plus tôt sur le site de l’organisme autonome des parcs nationaux pour une date précise et dans un créneau horaire de 2 heures. Cette autorisation (gratuite) est indispensable pour gravir les 200 derniers mètres de l’ascension.

Nous sommes à 09h00 au pied du teleferico, tout juste pour l'ouverture.

On achète les tickets et environ 10 minutes plus tard nous voici à 3555 mètres d’altitude.

La température est de 5 degrés et le soleil est bien présent, pas un seul nuage ce qui nous promet une très belle journée.

Maintenant direction le sommet du Teide, au départ du sentier nous tombons sur un poste de garde

ou on contrôle notre pièce d’identité.

Après 30 minutes d’une montée assez raide mais sur un chemin très bien entretenu nous arrivons au sommet.

Ici, en plus du manque d’oxygène l’odeur de soufre est très forte et nous comprenons pourquoi il ne faut pas rester plus de 20 minutes au-dessus du cratère. On reste 10 minutes le temps de contempler la vue magnifique et de prendre quelques photos et nous entamons la randonnée qui nous conduira en 1h30 vers un autre cratère, le Pico Viejo.

Le chemin vers le Pico viejo est une longue descente, d’abord dans une énorme coulée de lave ou il faut avoir un pied sur et ensuite sur un chemin plus plat en pierres ponce.

Petite pause déjeuner au pied de l’immense cratère (800 mètres de diamètre), et nous voilà reparti en sens inverse pour rejoindre le haut du teleferico. Le retour est très difficile, avec les 500 mètres de dénivelé positif et le manque d’oxygène nous arriverons épuisé vers 14h30 au teleferico.

Avant de rentrer pour manger et se reposer nous passons par l’agence pour réserver une randonnée à Masca pour la fin de semaine.