Mardi 9 avril, la Soufrière

Le temps à la Soufrière aura été mauvais pendant toute la première semaine et la météo n’annonçait rien de meilleur pour la semaine suivante. On décident malgré les averses annoncées de faire cette randonnée aujourd'hui.

Debout à 4 heures après un bon petit déjeuner nous nous mettons en route pour être au parking des bains jaunes au levé du soleil.

Temps aller-retour : 3 heures

Dénivelée : 770 mètres

Difficulté : Vent, pluie et brouillard, longue ascension et beaucoup de passages glissants.

 

Départ : En arrivant à Saint Claude des panneaux indiques La Soufrière et vous guides directement au parking des Bains Jaunes.

Début du parcours

En arrivant au parking il pleut légèrement, on s'équipe en conséquence et on démarre la randonnée à 06h15.

 

Le chemin est bon et assez facile sur la première moitié de l’ascension et beaucoup plus raide sur la fin.

 

Tout le parcours jusqu’au sommet est parfaitement balisé et il nous faudra 1h30 pour l'atteindre.

 

A par deux coureurs matinaux que nous croisons dans la première demi heure, nous n'aurons pour seul compagnie que la pluie jusqu’au sommet.

Les 500 derniers mètres ressemblent parfois plus à de l'escalade qu'à de la randonnée.

La visibilité au sommet est nul et la pluie c'est arrêtée, nous pennons quand même quelques photos avant de redescendre tranquillement au point de départ.

Il est 08h45 et nous sommes quasiment arrivés au parking quand on commence à croiser les premiers randonneurs.

De retour à 10h30 au gîte on en profite pour se reposer un peu avant de repartir en pleine forme vers 14h00.

Le saut d'Acomat

En début d'après midi on se dirige vers Pointe-Noire pour voir le saut d'Acomat. Depuis le parking il y a une descente très raide d'une dizaine de minutes qui vous mène tout droit vers la cascade.